XS
SM
MD
LG
XL

Événement Festival Art Souterrain 2019


À Propos

Créé il y a 11 ans, le Festival Art Souterrain est une grande exposition d’art contemporain qui investit plus de 6 km de souterrain et 8 lieux satellites.

Pour cette 11e édition, Frédéric Loury, directeur général d’Art Souterrain, a invité les commissaires Maude Arsenault, Martin Le Chevallier et Joyce Yahouda à se questionner autour de la thématique Le Vrai du Faux.

Durant trois semaines, des expositions d’artistes locaux et internationaux et des activités de médiation seront à découvrir dans un parcours souterrain et un parcours satellite. Avec le soutien du Gouvernement du Québec, le festival est gratuit et ouvert à tous. C’est l’un des événements majeurs de la saison hivernale à Montréal qui anime le quotidien de plusieurs milliers de personnes.

Activités/Expositions en cours et à venir

Activités passées

Twofold

Grand Nord

Minuit au parc – Existenz (David Cronenberg)

C’est du gâteau – A piece of cake

Vernissage avec visite de l’exposition par Pedro Lasch

Soirée d’inauguration

Traffic

Fake holidays

The best available evidence

CNI

Série photo prothèses-sculptures

Entretien préventif

Performance : Oli Sorenson – Fontana Mashup

Politics of Fiction / Politicas de la ficción / Politiques de la fiction

f(R)ictions souterraines

Garden party

Fontana Mashup – Édifice Jacques-Parizeau

Plan du métro de Montréal

Le rêve de Bailu

Le vrai du faux : Réjean Meloche

Sans titre (Cinq rubis)

Code Unknown (1)

Martha/Together

Volière – Aviary

FRIEND

Making ready

Cocktail conseil

Expositions – Parcours souterrain

Nuit Blanche – Médiation – Complexe Guy-Favreau

Nuit Blanche – Médiation – Centre de Commerce Mondial de Montréal

Nuit Blanche – Médiation – Édifice Jacques-Parizeau

Nuit Blanche – Médiation – 1000 de la Gauchetière

Nuit Blanche – Médiation – Palais des congrès de Montréal

Nuit Blanche – Médiation – Place Bonaventure

Recreating a moment in 2008, when I encountered a monument constructed near Podgarić (Croatia)

Fontana Mashup – Arsenal art contemporain

FIEND

Sans titres – Palais des congrès de Montréal

The missing week

The breathing sequencer

Neighborhood

Montr’Immo

Architecture Parallax : Vision de Différence, Différence de Vision

6 times cameras caught Molly Soda off guard

La Soirée – Construction I, II, III

And cheese!

Take all the roads

Réalité

The coal hill / Le terril

Fake it until you make it / Pétroglyphes fictifs

Removed

Jean Fédelard

Philippe

Stuffed Kitsch

Désenchantement/À quatre voix

The Homecoming

Snapshot (2007) – Invité : Herby Moreau

Superstitions!

États transitoires de la matière (Itérations/interventions)

Quid est veritas?

Simulacres no.4

Simulacres no.2

Simulacres no.5

Decisions, decisions

Kim Kim

Pardon

Bonjour

Sans titres – Complexe Guy-Favreau

Political campaign – Battle of opinion on social media

Hello

SOS

Musée de carton

Minuit au parc – eXistenZ (David Cronenberg)

Médiation – Complexe Guy-Favreau

Médiation – Palais des congrès de Montréal

Visite guidée par Digna Rabbia

Minuit au parc – eXistenZ (David Cronenberg) et discussion avec Martin Le Chevallier

Au pas de course – Le 1000 De La Gauchetière

Soirée réseautage

L’immobilier montréalais à portée de main, vente à l’encan

Midi Express – Le 1000 De La Gauchetière

Visite FOCUS : Martin Le Chevallier

Mardi culturel TD – Performances : Oli Sorenson et Alain Snyers

Atelier familial : Alexander Pilis – 10h

Midi Express – Centre de Commerce Mondial de Montréal

Atelier familial : Alexander Pilis – 14h

Portes ouvertes – Studios Éphémères

Midi Express – Palais des congrès de Montréal

Rencontre d’artistes : Kim Waldron et kimura byol-nathalie lemoine

Visite FOCUS : Frédéric Loury

Midi Express – Complexe Guy-Favreau

Minuit au parc – Westworld (Michael Crichton)

Médiation – Complexe Guy-Favreau

Médiation – Palais des congrès de Montréal

Visite guidée : At the edge of reality (en anglais)

Minuit au parc – Westworld (Michael Crichton)

Médiation – Complexe Guy-Favreau

Médiation – Palais des congrès de Montréal

Visite guidée : À la limite du réel (en français)

Minuit au parc – Westworld (Michael Crichton)

Silence Incarné

Au pas de course – Centre de commerce mondial de Montréal

Midi Express – Le 1000 De La Gauchetière

Visite FOCUS : Maude Arsenault

Midi Express – Centre de Commerce Mondiale de Montréal

Midi Express – Palais des congrès de Montréal

Le vrai du faux : Dominique Pétrin

Vernissage Art Matters 2019 : Silence Incarné

Midi Express – Complexe Guy-Favreau

Vernissage en présence de l’artiste Dominique Pétrin

Minuit au parc – Being John Malokovich (Spike Jonze)

Médiation – Centre de Commerce Mondial de Montréal

Médiation Édifice Jacques-Parizeau

Atelier – Explorer le processus créatif intuitif avec Jacqueline van de Geer

Visite guidée : Mutual trust (en anglais)

Minuit au parc – Being John Malkovich (Spike Jonze)

Médiation – Centre de Commerce Mondial de Montréal

Médiation Édifice Jacques-Parizeau

Visite guidée : Confiance réciproque (en français)

Minuit au parc – Being John Malkovich (Spike Jonze)

Au pas de course – Palais de congrès de Montréal

Visite commentée avec l’artiste Dominique Pétrin et le commissaire principal de l’édition 2019

Midi Express – Le 1000 De La Gauchetière

Vernissage École secondaire Dorval-Jean-XXIII

Table ronde : « Entre mensonges et vérités : Arts et supercherie » (en français)

Midi Express – Centre de Commerce Mondial de Montréal

Midi Express – Palais des congrès de Montréal

Visite FOCUS : Joyce Yahouda

Midi Express – Complexe Guy-Favreau

Minuit au parc – Twelve Monkeys (Terry Gilliam) et La jetée (Chris Marker)

Médiation – Le 1000 De La Gauchetière

Performance : Céline B. La Terreur

Visite guidée : Subjective truths (en anglais)

Minuit au parc – Twelve Monkeys (Terry Gilliam) et La jetée (Chris Marker)

Expositions – Parcours souterrain

Expositions – Parcours satellite

Médiation – Le 1000 De La Gauchetière

Visite guidée : Vérité subjective (en français)

Minuit au parc – Twelve Monkeys (Terry Gilliam) et La jetée (Chris Marker)


Thème

Le Vrai du Faux


Alors que notre société et nos comportements se digitalisent et qu’il n’a jamais été aussi simple d’avoir accès à l’information, il nous devient de plus en plus difficile de discerner le vrai du faux.

Multiplication des médias digitaux, démocratisation du journalisme, développement de nouveaux outils numériques permettant de modifier le réel ; l’hégémonie d’Internet nous pousse à sans cesse remettre en question ce qui, de prime abord, nous apparaît comme réel ou vrai. Les réseaux sociaux incitent ses utilisateurs à se forger une mythologie individuelle, à cultiver une image de soi qui se veut la plus proche possible de l’idée que l’on se fait de la perfection, provoquant envie et jalousie.

A une époque où la possibilité nous est donnée de sélectionner le réel, la frontière entre fiction et réalité se trouble. Loin de contredire cette tendance, les artistes participent activement à ce jeu avec le réel. En effet, l’art n’est-il pas, par essence, une illusion du réel, une manière de tour à tour le représenter, le nier et l’interroger ?

Les artistes se doivent-ils de dire la « vérité »? Le « vrai » est à la fois universel et subjectif : il relève de ce qui est naturel, ce que nous reconnaissons tous comme authentique, et de ce que nous ressentons et percevons personnellement. Est « faux » ce qui vient transgresser le réel.

Cette transgression peut s’opérer pour diverses raisons. Pour des raisons artistiques, en faisant sortir l’art de la représentation fidèle de la réalité ; politiques, par l’usage de la propagande ; humoristiques, en trompant le réel pour provoquer la surprise chez l’auditeur ; révélatrices, en mentant pour révéler une vérité ; ou encore commerciales, en manipulant autrui pour provoquer un investissement financier.

Commissaires

Maude Arsenault - Commissaire invitée Festival Art Souterrain 2019

Maude Arsenault

Commissaire invitée

Le thème « Le vrai du faux » de l’édition 2019 d’Art Souterrain me touche profondément parce qu’il m’amène, en tant que commissaire, à aborder une préoccupation importante de la réalité sociale de notre époque : le rapport à la représentation et à l’authenticité.

En tant que femme, mère et artiste, je suis en perpétuelle recherche de sincérité dans mes relations et dans mon travail, c’est pourquoi j’ai voulu traiter ce thème sous un angle humaniste.

Ma sélection d’œuvres photographiques veut à la fois faire écho et questionner la réalité du web et des réseaux sociaux qui depuis les dix dernières années, nous présentent en continu, des images contrefaites, orchestrées et artificielles du quotidien, de la vie intime et familiale, du corps, de la beauté, du succès et du bonheur. La plupart du temps ces images constituent des moments choisis et souvent aussi, ils sont construits de toute pièce.

Cette tendance, à se mettre en scène quotidiennement, nous incite à nous comparer constamment à des modèles ou à des informations ne représentant pas la réalité, mais plutôt une facette de celle-ci, celle qu’on veut bien montrer, dans la plupart des cas, celle où tout est presque parfait…

Il faut, bien sûr, prendre en considération l’idée que tout regard impose un point de vue et qu’il n’est par conséquent nullement objectif. Ma sélection photographique se veut une conversation entre la manière dont on se représente et comment les artistes de diverses façons documentent, interprètent, créent de toute pièce ou commentent cette mise en scène du quotidien, d’un corps stéréotypé, de nos choix de vie, de notre dépendance aux images et de notre besoin d’exposer en continu, notre intimité.


Maude Arsenault est photographe, artiste et commissaire. Elle mène d’abord une carrière en mode et en 2013 elle décide de poursuivre un parcours plus personnel et fonde le collectif d’art ThePrintAtelier.com.

En tant qu’artiste, Maude s’intéresse à la notion d’identité et à la place des femmes dans notre société, place qui se trouve particulièrement secouée ces dernières années face à une toute nouvelle représentation des genres, à une dénonciation publique des rapports abusifs entre hommes et femmes et à une communauté sociale numérique présentant en continu des idéaux, souvent créés de toute pièce.

Par son approche, Maude interroge la perception du spectateur et révèle comment celle-ci est inévitablement façonnée et altérée par nos valeurs sociales, politiques et morales.

Maude Arsenault vit à Montréal et détient un baccalauréat en communication et histoire de l’art.

Martin Le Chevallier - Commissaire Fstival Art Souterrain 2019

Martin Le Chevallier

Commissaire invité

La question du faux me passionne aussi bien comme artiste que comme commissaire. Tout faux est une représentation et tout faussaire est un peintre…

Je suis enchanté de participer à Art Souterrain, car introduire des œuvres dans l’espace public est l’une des meilleures façons de nous interroger sur le monde qui nous entoure. Glisser de la fiction dans la réalité conduit, par exemple, à nous demander quelle est la vraisemblance de cette réalité. Ces plantes vertes disposées dans les couloirs, ces publicités qui nous guettent, cette ville souterraine… quel monde factice nous offrent-elles?

J’ai réuni des œuvres qui nous décillent tout en nous mystifiant. Un plan de métro inversé nord-sud semble irréel et demeure pourtant parfaitement exact. Un artiste, ayant sur sa carte d’identité une image de son avatar en guise de photo, est ainsi officiellement représenté par son double numérique. Des objets appartenant à notre décor quotidien se voient dédoublés par une artiste facétieuse qui, par ce jeu de gémellités, en révèle la poésie et l’étrangeté. Autant d’œuvres dispersées tout au long d’un parcours ludique. Certaines se donnent à voir d’emblée, d’autres sont à dénicher comme des œufs dans un jardin le jour de Pâques, d’autres encore falsifient la réalité, à la fois visibles et introuvables, comme la lettre cachée d’Edgar Poe.

J’ai voulu une exposition qui s’adresse autant aux amateurs d’art qu’aux passants curieux, aux usagers que l’on distrait soudain par de bienveillantes perturbations et que l’on convie ainsi à rencontrer des œuvres et — espérons-le — à savourer des formes qu’ils ne soupçonnaient pas.


Martin Le Chevallier est artiste, réalisateur et parfois commissaire d’exposition. Né en 1968, il vit et travaille en France. Il développe, depuis la fin des années 90, un travail fait de films, de détournements ou d’interventions contextuelles. Ses œuvres, volontiers politiques, racontent notre époque avec distance et humour. Il les a souvent présentées dans des expositions collectives ou individuelles, en France ou à l’étranger. Il s’intéresse particulièrement à l’inscription de l’art dans l’espace public.

Joyce Yahouda - Commissaire Festival Art Souterrain 2019

Joyce Yahouda

Commissaire invitée

Bombardés de multiples informations contradictoires et manipulatrices, nous vivons l’époque des fameuses Fausses nouvelles (Fake News) à travers la médiatisation, la mondialisation politique et tous les nouveaux médias.

Dans des œuvres humoristiques et ludiques, les artistes explorent, sondent et dénoncent les nombreux clichés, absurdités et violences sociales liés à notre réalité : Perry Bard (la supercherie), Edward Hillel (le pouvoir), Céline B. La Terreur (le mythe), Vincent Lafrance (la culture de masse) et Alexander Pilis (l’illusion).

Je fais appel à la participation du visiteur, à son individualité, en l’invitant à une expérience active : entrer physiquement et toucher les pièces dans les œuvres interactives proposées par Edward Hillel et Alexander Pilis.

En présentant vidéos, installations et performances, je souhaite proposer un temps d’arrêt, de réflexion et de jeu.


En tant que directrice/commissaire de la Galerie Joyce Yahouda, et depuis plus de trois décennies, Joyce Yahouda a fait la promotion des artistes contemporains émergents et établis, endossant divers médias. Elle a organisé plusieurs expositions à Londres, Paris, Lyon, Genève, Ischia, Rio de Janeiro, New York, Miami, la Gaspésie et Montréal.

Elle milite pour un style d’art qui est exigeant, qui défie le spectateur de rentrer dans une modalité de réflexion. À travers divers événements, y compris des conférences et tables rondes, Joyce Yahouda incite le dialogue entre artistes, commissaires, collectionneurs et critiques et amateurs d’art.

Joyce Yahouda a été nominée pour le prix « Galeriste de l’année » au Gala des arts visuels, organisé par l’Association des galeries d’art contemporain (AGAC), et a reçu le prix en 2012.

Frédéric Loury - Commissaire principal Festival Art Souterrain 2019

Frédéric Loury

Commissaire principal

L’accès à l’information n’a jamais été aussi facile. Les sources et les outils se sont multipliés depuis la dernière décennie. Toutefois, la densité des contenus éditoriaux se raréfient au fil de temps et la place au journalisme est devenu limitée dans son mode d’expression. Les citoyens deviennent des auteurs et occupent davantage de place dans les médias non traditionnels. Les chaînes d’informations spécialisées privilégient les cotes d’écoute aux enquêtes et recherches laborieuses. Le contenu attrayant et résumé de ses nouveaux supports nous poussent à nous interroger sur la véracité des références. Il est devenu complexe de distinguer le vrai du faux.
Trois commissaires invités, Maude Arsenault, Martin Le Chevalier, Joyce Yahouda et mettent en lumière les mécanismes de la désinformation, les facettes de l’imposture, la complexité des croyances au sein de notre société hyper médiatisé.


Diplômé de l’IDRAC à Paris et détenteur d’une maîtrise en Commerce et Administration, Frédéric Loury a été propriétaire de la Galerie SAS et consultant pendant 15 ans.

Merci à nos partenaires

Contactez-nous !

Art Souterrain
2020 Rue William
Montréal, QC H3J 1R8

438-385-1955

info@artsouterrain.com

Nous soutenir


Une équipe permanente travaille à l´année sur le festival et les différents projets et nous proposons des stages et du bénévolat sur différentes missions afin de nous aider dans notre mandat.

Faire un don