Laurent Lamarche

Montréal, Canada

Biographie

Titulaire d’une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal, Laurent Lamarche explore différents modes d’expression, qu’il s’agisse de la photographie, de la sculpture, de l’installation ou du multimédia. Ses œuvres ont été présentées dans de multiples expositions nationales et internationales, tant collectives qu’individuelles et font partie de collections d’institutions artistiques et de sociétés de renom. En outre, l’artiste a réalisé plus d’une dizaine d’œuvres d’art public dans le cadre de la Politique d’intégration de l’art à l’architecture.

Démarche de l’artiste

Les créations de Laurent Lamarche matérialisent ses cogitations à propos de la perméabilité relatives entre la nature et la fiction par l’entremise de formes organiques artificielles créées de toute pièce. Pour synthétiser, l’artiste accomplit une sorte d’osmose entre l’art et la science pour ainsi transfigurer la réalité et permettre au récepteur de s’extraire momentanément du réel afin de plonger dans un univers extraordinaire et utopique. En raison de l’amalgame alambiqué qu’il opère entre la matière et le concept, la technologie et la nature, son iconographie visuelle est fantasmagorique, insolite et singulière. En fait, pour preuve la série photographique Fossile, Trace choisie pour l’édition 2020 du festival Art Souterrain, montrant à voir des organismes fossilisés inventés, facticement grossis, des spécimens artificiels et futuristes qui semblent avoir été placés sous la lentille d’un microscope. En fait, cette série s’ancre sur le concept d’ambivalence, plus spécifiquement le dédoublement sémantique qu’autorise l’idée de la trace. Certes vestige d’un temps passé, l’empreinte est néanmoins perceptible dans le présent. Et s’il s’agissait plutôt d’une impression laissée par un nouvel organisme ? Au fond, Fossile, Trace fait valser les temporalités, schèmes sur lesquels repose sans conteste l’hypothèse d’un «reset».

Activités et œuvres de l'artiste

Fossile