Damien Elliott

Paris, France

Biographie

Franco-Anglais devenu Canadien à l’âge adulte, Damien Elliott est un artiste visuel, numérique et conceptuel. Il cherche la logique dans le chaos.

Pour lui, toute traduction est une altération. C’est de cette légère mutation qu’il extrait l’inspiration de sa réflexion conceptuelle.

La typographie, le code informatique, la représentation statistique et les images libres de droits sont les outils qu’il préfère pour produire des concepts monochromes, aux rendus minimalistes, ordonnés et porteurs d’interrogations.

Démarche de l’artiste

Chaque traduction est une altération, aucun signe linguistique ne retrouve son équivalent identique dans une langue étrangère. C’est le propos principal de ma série Altered Echo dont à laquelle cette oeuvre appartient.

Genesix une étude comparative linguistique, s’intéressant au temps passé nécessaire à la lecture d’un même texte traduit dans différentes langues de racines communes.

La transcription des langues vivantes orales a tué quelque chose de précieux, d’intrinsèque, issu de l’essence même du langage  : L’évolution constante, chaotique, l’absolue liberté de muter et de se réinventer aux grés aléatoires d’un accent régional, de l’ignorance et/ou du besoin de vocabulaire dans un village, ou de la migration soudaine d’un peuple étranger.

L’écriture a gelé dans le temps les langues un lundi. Elle a tué soudainement leur essentielle élasticité organique.

Une fois écrite, une langue est comme asphyxiée, les pieds pris dans la glace, privée de sa liberté de mouvement, d’évolution et de croissance.

L’inénarrable et épuisant voyage chaotique de l’infinie créativité des langues parlées était arrivé à sa fin. La souplesse et l’adaptabilité allaient être remplacées par la phonétique et l’orthographe. La surprise et la spontanéité par la contrainte de la règle juste.

Écriture, combien de dialectes as tu tué sur ton chemin ? Combien de traditions spécifiques à un village as tu perdu à jamais, noyées dans une soupe régionale culturelle plus large et moins spécifique ?

Peut on considérer l’écriture des langues comme un premier acte de la mondialisation et de la monotone harmonisation de nos différences ?Que vive l’argot. Les langues appartiennent au peuple. Le langage est la pop culture par essence.

Activités et œuvres de l'artiste

Genesix