XS
SM
MD
LG
XL

Événement Vitrine sur l’Art 2018


À Propos

Art Souterrain est heureux d’annoncer que son événement estival Vitrine sur l’art revient au centre-ville de Montréal pour une 3e édition du 16 juin au 16 septembre 2018.

Pendant tout l’été, des œuvres majeures d’art contemporain occuperont les vitrines de magasins vacants, sur plus d’1,5 km dans le quadrilatère borné des rues de Bleury, Sainte-Catherine, Mackay et Sherbrooke. En plus de mettre en valeur l’art canadien et de le faire connaître à un plus large public, cette expérience permet d’ancrer les arts visuels dans le quotidien des citoyens en créant un parcours artistique et original entièrement gratuit dans l’espace public.

Les vitrines investies par l’art contemporain deviennent des lieux d’exposition hors normes, présentant des œuvres majeures issues de galeries d’arts visuels, de collections privées ainsi que des projets originaux d’artistes. En plus de mettre en valeur l’art contemporain canadien et de le faire connaître à un plus large public, cette initiative permet également d’embellir les espaces commerciaux vides et ainsi participer à la redynamisation d’un quartier de Montréal.

Merci à nos partenaires engagés

La projet Vitrine sur l’art reçoit le soutien du Conseil des arts de Montréal, du Secrétariat à la région métropolitaine, du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil des arts du Canada.

Activités/Expositions en cours et à venir

Activités passées

La femme immorale

Genderpoo

Portrait de Sa Numinescence

Of all the Watery Bodies, I Only Know My Own (2013-2014)

Untitled – Série Désirs occidentaux

Creatura dada

Renaissance

Tomber une fille

Skin Deep

Alone Time


Thème

L'art de redéfinir le genre


Avant de s’appliquer au domaine de l’art, la question du genre est avant tout sociale. À la différence du sexe, qui est une réalité physique liée au système reproducteur, le genre, l’identité masculine ou féminine, serait une construction socioculturelle. Mise en lumière par les études sur le genre, notamment aux États-Unis au début des années 70’, la notion de genre, par opposition à celle de sexe, ouvre un champ de recherche, autour de l’identité et de l’orientation sexuelle, des rôles sexués et des rapports de pouvoirs entre les genres et les sexes.

L’art n’a pas échappé à ce recadrage, bien au contraire. L’image joue d’ailleurs un rôle déterminant dans la définition de genre, la promotion de stéréotypes et le maintien de rapports de domination. Il n’est donc pas surprenant que les artistes se réapproprient ce vocabulaire pour l’infléchir, performer le genre et en explorer les multiples facettes à leur guise.

Dans ce contexte, les artistes contemporains déconstruisent les conventions tacites et redéfinissent les normes sociales liées à la question du genre, qu’on voudrait imposer comme naturelles, ou allant de soi. Travestissements, dénonciations plus ou moins explicites, performances aux limites du corps, l’art s’affirme comme un lieu de transgression, de redéfinition ou d’invention de l’ordre genré. La liberté d’expression autorisée en art contemporain permet un regard à la fois critique ou ironique, voire même ludique reliant l’art à la question du genre.

Plus que jamais d’actualité, dans le contexte de dénonciations liées aux mouvements «moi aussi» et aux revendications des communautés LGBT+ (un acronyme pouvant s’allonger pour correspondre aux identités multiples), cette thématique interpelle donc les artistes contemporains. Illes se nourrissent aux réflexions entourant les prescriptions et les rôles liés aux genres, explorent la manière dont ces normes sont véhiculées comme «naturelles», et contribuent à la déconstruction de l’hétéro-normativité prévalente et à l’invention de nouveaux genres.

Marie Perrault, d’après un texte original de Claire Denèle

Commissaires

Marie Perrault

Marie Perrault

Commissaire invitée


 Marie Perrault agit depuis trente ans comme auteure, commissaire d’exposition et consultante en art contemporain. Elle a signé de nombreux essais et a conçu plusieurs expositions. Elle a notamment assuré la direction artistique des éditions « Murmures du quotidien », « Mobilités » et « Passés au présent » du Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul de 2015 à 2017. En 2016, elle présentait le vidéaste finlandais Lauri Astala à Oboro et la céramiste Marie Côté à la Maison des arts de Laval et au Musée régional de Rimouski. Elle a aussi conçu une exposition soulignant le 15e anniversaire de Molior, un organisme voué à la diffusion de l’art impliquant la technologie. À l’été 2018, elle a agi comme commissaire invitée par Art Souterrain pour l’évènement estival Vitrines sur l’art se déployant dans les devantures d’espaces commerciaux vacants du centre-ville de Montréal. En 2019, elle signait l’exposition intitulée Rejouer l’opulence d’hier présentée Château Dufresne. De 1997 à 2014, elle a travaillé au ministère de la Culture et des Communications, notamment comme chargée de projets au Service de l’intégration des arts à l’architecture, où elle a supervisé la réalisation de près de 350 projets d’art public et l’inventaire des œuvres, et à titre de conseillère en muséologie et tourisme culturel à la Direction de Montréal.

Merci à nos partenaires

Contactez-nous !

Art Souterrain
2020 Rue William
Montréal, QC H3J 1R8

438-385-1955

info@artsouterrain.com

Nous soutenir


Une équipe permanente travaille à l´année sur le festival et les différents projets et nous proposons des stages et du bénévolat sur différentes missions afin de nous aider dans notre mandat.

Faire un don