Marjolijn Dijkman


Biographie

La pratique de Marjolijn répond au besoin humain de connaissance, en se concentrant souvent sur les points où la culture recoupe d’autres domaines de recherche, combinant la spéculation avec la science pour un nouveau regard sur le passé, ainsi que les futurs possibles. Les œuvres elles-mêmes peuvent être interprétées comme une forme de science-fiction; en partie basé sur des faits et des recherches, mais souvent amené dans le domaine de la fiction, de l’abstraction et de la spéculation.

Démarche de l’artiste

That What Makes Us Human fait une analogie avec une scène du film 2001, l’Odyssée de l’espace dans laquelle un singe en tue un autre avec un os, illustrant la laideur de l’humanité moderne. Le singe jette en l’air un os en signe de victoire, l’image suivante est celle d’un satellite en orbite, propulsant le spectateur des millions d’années dans le futur. Cette scène illustre le début de l’ère paléolithique et révèle que « par l’utilisation d’outils, l’homme pourrait cesser d’être une victime du monde pour devenir un élément actif, qui a le pouvoir d’agir sur la nature ». That What Makes Us Human est constitué d’un fac-similé en titane réalisé en impression 3D d’une météorite tombée de l’espace il y a environ 50000 ans et sculptée en silex. Ce morceau de météorite repose de manière ergonomique dans la reproduction en silicone d’une main humaine. Selon certaines théories scientifiques établies, l’arrivée de cette météorite sur terre concorde avec un moment de l’histoire humaine longtemps considéré comme celui où nous serions devenus « humains », période à laquelle nos ancêtres auraient commencé à développer de manière rapide la cognition et le début de comportements dits « modernes ».

L’impression 3D hyperréaliste permet à Marjolijn de reproduire et mettre en scène un instant possible du début de notre humanité.

Activités et œuvres de l'artiste

That What Makes Us Human