Les sœurs Chevalme

Saint-Denis, France

Biographie

Les sœurs Chevalme sont jumelles. Depuis plus de dix ans, elles travaillent ensemble sur l’identité mise au pluriel. Ce thème, elles le construisent sous l’angle de l’Histoire. Pour elle, il s’agit d’un ensemble complexe qui ne cesse de se déplacer, de migrer, de s’enrichir, de s’acoquiner et d’absorber.

Cette problématique leur est pleinement intrinsèque : elles sont deux personnes, mais souvent perçues comme une. On les mélange, on les confond; elles sont une et deux, l’une et l’autre.

Démarche de l’artiste

Et si nous opérions un reset sur l’histoire contemporaine postcoloniale en bousculant les rapports de domination?

Sous l’angle de la fiction et de l’utopie photographique, la série est une lecture de la double histoire de la colonisation : d’un côté, le système colonial a propulsé des personnes hors de leur pays; de l’autre, il a étendu l’identité française au-delà de son hexagone.

Première, deuxième, troisième générations, les enfants de parents immigrés ainsi que les personnes d’origine immigrée sont les éternels étrangers, ceux à qui nous demandons d’où ils viennent; Français sur papier, mais perçus comme étrangers.

Cette série invente un autre récit où les anciens colonisés deviennent les explorateurs venus du lointain, interrogeant les identités métropolitaines de ceux que certains ne veulent pas appeler Français ou que d’autres ne savent pas nommer.

Par de longues et nocturnes poses, les photos transportent les sujets photographiés dans un ailleurs onirique et extraterrestre; un monde fictif.

Activités et œuvres de l'artiste

Les éternels