Dominique Sirois


Biographie

Dominique Sirois vit et travaille à Montréal. Détentrice d’une maîtrise en arts visuels de l’Université du Québec à Montréal, elle y poursuit un doctorat. Ses installations ont été présentées au centre Clark, à la galerie Division et à Latitude 53 au Canada. Avec Grégory Chatonsky, elle a également exposé au Museum of Contemporary Art de Taipei, au Centre d’art d’Enghien-les-Bains, au Unicorn Center for Arts à Beijing, au Mois de la Photo de Montréal, à iMAL, Center for digital cultures and technology de Bruxelles et plus récemment à Diagonale, Montréal. Elle a aussi obtenu plusieurs résidences à l’étranger, notamment à Glasgow, à Paris et à Barcelone

Démarche de l’artiste

Sous forme d’assemblages sculpturaux composés de céramiques, de moulages, d’images et d’objets trouvés, les installations de Dominique Sirois allient un savoir-faire artisanal à une approche critique de la technologie dans ses dimensions économiques, esthétiques, archéologiques et minéralogiques.

L’actuelle présentation s’inscrit dans une recherche anticipant un éventuel passé du futur promis par la technologie, notamment celui des visages, des corps et des peaux dont les représentations explosent aujourd’hui dans les réseaux sociaux. Tout se passe comme si ces images pouvaient être assemblées en une sorte de cartographie d’un corps collectif, désirant et désiré. L’artiste s’intéresse d’ailleurs à cette part affective liée au désir, et adopte une approche analogue à celle de l’économie comportementale, ancrée dans une réflexion sur le rôle du regard désirant face aux possessions matérielles et pécuniaires.

Dans l’esprit des mementos mori ou des vanités, l’esthétique de la ruine sert ici également à réfléchir à la portée éphémère des objets et des images. Leur altération avec le temps constitue d’ailleurs un motif récurrent du travail de Sirois.

Activités et œuvres de l'artiste

Perfect Skin (Remix)