Diyar Mayil

Montréal, Canada

Biographie

Diyar Mayil est une artiste interdisciplinaire qui s’exerce en sculpture, en installation et en arts de la scène. Ses œuvres retracent la vie publique de corps marginalisés. La sécurité, l’accessibilité, la visibilité et l’acceptation de différents corps en public forment le noyau thématique de sa démarche artistique. Elle est titulaire d’un baccalauréat en beaux-arts de l’Université Concordia et entreprend actuellement une maîtrise en beaux-arts. Elle habite et travaille à Montréal.

Démarche de l’artiste

La présence de corps marginalisés dans la société et l’endroit où ces corps se trouvent, leur manière de fonctionner et la façon dont ils s’exposent en public en disent long sur une société. La sécurité, l’accessibilité, la visibilité et l’acceptation de différents corps en public forment le noyau thématique de la démarche artistique de Diyar. Elle enquête sur ce que font les corps, où ils vivent, comment ils s’adaptent et comment ils se présentent. Elle explore les concepts du confort, de l’inconfort, de l’adaptation et des fonctions physiques et sociales du corps, particulièrement en ce qui a trait à la manière dont il se manifeste au quotidien. Ses sculptures et ses prestations revêtent la forme de modifications spatiales ou corporelles apportées en créant des dysfonctionnements réfléchis. Sa démarche donne lieu à des occasions d’explorer, de remettre en question et de vivre une relation autre avec notre corps, l’espace, les œuvres d’art et autrui.

Comme notre corps n’est pas que le produit de la nature, mais aussi de la culture, nos fonctions corporelles ne sont pas que physiques. D’ailleurs, les forces sociales exercées sur notre corps sont complexes et nuancées, et peuvent se manifester de différentes manières. Puisque ces inscriptions de force sur le corps humain et ses mouvements sont si efficaces, elles demeurent dissimulées au point de sembler naturelles. Diyar doute de la possibilité de retirer, ou même localiser, les forces oppressives particulières que nous incorporons dans notre corps; elle choisit donc d’orienter sa démarche vers les sphères esthétiques et ludiques. Elle vise à déformer la déformation du corps, à créer des divisions et des schismes au sein des systèmes créés par notre corps pour s’adapter aux forces. Son œuvre cherche à renverser la logique de l’adaptation sociale en créant des adaptations qui penchent dans le sens inverse, des adaptations qui encouragent la sensibilisation sociale, intellectuelle et corporelle chez les participants/spectateurs par le biais de la modification des routines journalières de notre corps.

Crédit photo : Diyar Mayil

Événements

Artch 2019