XS
SM
MD
LG
XL

Nathalie Bachand

NATHALIE BACHAND

Énoncé commissarial

Le temps implique un rapport perceptuel qui est extrêmement variable et volatile. Entre les urgences qui viennent accélérer le rythme de nos vies quotidiennes, et des mises sur pause qui obligent à ralentir comme seul un confinement pandémique peut le faire, il y a un spectre entier de temporalités qui régissent nos existences. 

Sa capacité d’agir sur les objets du monde, de les transformer à travers des cycles de vie (Katherine Melançon) ou la manière dont il altère parfois les choses à force de répétition (Pascale Leblanc-Lavigne), constitue un aspect clé de notre rapport au temps. Cela permet d’à la fois mesurer et « voir » le temps, qui autrement reste intangible et fuyant. Tout comme le ralentissement rotatif d’un objet, à la limite de l’arrêt, ou la variabilité de révolution des astres (Amélie Laurence Fortin), qui évoquent également une forme d’élasticité temporelle, une relativité. Le temps est aussi ce qui permet de prendre du recul, de percevoir les choses différemment, de repenser sa posture, de réviser l’histoire grand H (Caroline Monnet). L’histoire des peuples mais également celle des connaissances, des développements technologiques et de la notion de progrès (Tanya St-Pierre & Philippe-Aubert Gauthier). 

Dans l’absolu, le concept de temporalité ne peut qu’être spéculatif et indéfini. Incarnation de l’impermanence et de la mouvance, il est d’emblée inscrit au cœur même de l’existence – ne s’agit-il pas de la condition sine qua non ?

Nathalie Bachand

Contactez-nous !

Art Souterrain
10 rue King,  Tio’tia:ke, Montréal,

Québec, H3C 2N9

438-385-1955

info@artsouterrain.com

Nous soutenir


Une équipe permanente travaille à l´année sur le festival et les différents projets et nous proposons des stages et du bénévolat sur différentes missions afin de nous aider dans notre mandat.

Faire un don

Infolettre


Restez au courant de nos prochains événements !