L’ART S’AFFICHE

Du 7 mars au 31 mai 2022

FOREHEAD KISS de l’artiste montréalais Berirouche Feddal exposé sur la façade du studio Ubisoft dans le Mile-End

Art Souterrain
Ubisoft

Art Souterrain est fier de présenter la troisième exposition de L’art s’affiche, en collaboration avec Ubisoft Montréal.

Du 7 mars au 31 mai 2022, Ubisoft accueillera une exposition solo des œuvres de l’artiste montréalais Berirouche Feddal dans le Mile-End, sur la façade extérieure de son studio au coin des rues Saint-Viateur et Saint-Dominique. Ayant comme objectif de démocratiser l’art dans l’espace public, ce projet inédit s’inscrit dans le volet Art en Entreprise, dont le mandat est d’intégrer l’art dans le quotidien professionnel.

L’art s’affiche a trois objectifs principaux :

  • Donner des opportunités aux artistes émergents de se faire reconnaître et repérer par les amateurs d’art et les professionnels du milieu de l’art visuel;
  • Familiariser et inciter une réflexion à l’art contemporain par le biais de nouvelles rencontres et découvertes en arts visuels et ainsi renforcer le sentiment d’appartenance des employés grâce à cette activité différente;
  • Offrir une visibilité et une accessibilité à l’art visuel sous toutes ses formes et créer un embellissement du quartier pour les citoyens.

Art Souterrain est ravi qu’Ubisoft s’implique dans le soutien des jeunes talents émergents et nous sommes heureux d’annoncer qu’un programme régulier sera organisé tous les trois mois sur la façade de leur studio. C’est une chance incroyable pour les artistes émergents de présenter une exposition solo au grand public. C’est aussi une occasion formidable pour les passants, les curieux et les amateurs d’art de découvrir de nouveaux talents et de se plonger pleinement dans l’univers de l’artiste !

Berirouche Feddal

FOREHEAD KISS – du 7 mars au 31 mai 2022

Biographie

«Simmal nettidir la nsell.»
«Plus on vieillit, plus on en entend.»

Originaire d’Afrique du Nord, de « l’Algérie » actuelle et plus précisément de la région des montagnes de Kabylie, affiliée aux Igawawen de l’arc Nath Irathen et du patrimoine amazigh, Berirouche Feddal (Vrirouc nat uqassi, ⵠⵔⵉⵔⵓⵛ ⵏⴰⵝ ⵓⴽⴰⵙⵉ ) est un artiste montréalais reconnu pour sa transdisciplinarité. Il obtient son baccalauréat avec distinction en médias imprimés de l’Université Concordia en 2020. Son travail a notamment été présenté à Bradley Ertaskiran (Montréal, Canada), ARTCH-Emerging Contemporary Art (Montréal, Canada), Ubisoft L’art s’affiche (Montréal, Canada), à la Conserverie Marrakech (Marrakech, Maroc), à la Maison de la culture de la Rivière-des-Prairies (Montréal, Canada), à la Galerie Fofa (Montréal, Canada) et Galerie Stewart Hall (Montréal, Canada).

Démarche artistique

L’approche artistique de Berirouche Feddal explore les thèmes de la violence historique, de la migration, de la culture populaire africaine et du symbolisme religieux. S’inspirant de ses souvenirs personnels, il évoque sa Kabylie natale et des tragédies qui ont frappé l’histoire algérienne. Il exploite des sujets qui touchent son environnement, circulant entre ses origines africaines et sa vie actuelle. Il utilise des couleurs vives, inspirées des tapis fabriqués par sa grand-mère dans les années 1970, pour aborder cette violence. Refusant d’abdiquer sa culture, sa langue et son identité, l’artiste exploite des sujets liés à sa personne et à sa mémoire, amalgame de découvertes, anecdotes et, parfois, révolte. Retraçant ses origines africaines amazighes à travers la collection de photographies biographiques, il mêle passé et présent dans un ensemble d’œuvres qui pourraient être comprises comme des autoportraits fractionnés évoquant la fragilité des souvenirs et la marque laissée par nos expériences passées.

«L’artiste retire et réapplique constamment des couches de matériaux : ce processus imite la manière dont la mémoire se transmet à travers les générations, telle une accumulation de fragments façonnés au fil du temps. Dans son travail multidisciplinaire, Berirouche Feddal ne se soucie guère de l’exactitude historique ou de la lisibilité de récits faciles, se concentrant plutôt à construire des passerelles entre le passé et le présent. En manipulant certains éléments, il en révèle d’autres.»

– Galerie Bradley Ertaskiran

Berirouche Feddal devant Ubisoft Montréal pour l'exposition L'art s'affiche

FOREHEAD KISS 1 à 12

Tapis numérisés imprimés sur tissu, 2022

Cette série Forehead kiss est en hommage à la mère de mon père, Farez Aldjia, mais aussi à ces femmes touchées par le développement de la pétrochimie vers la fin des années 1970. Avec cette nouvelle industrie est arrivé le plastique, engendrant en Kabylie comme ailleurs dans le monde un changement de modèle de consommation.

Cette génération de femmes des montagnes de Kabylie (Nord Est de l’actuelle Algérie) d’il y a plus de 40 ans n’a pas eu la chance de fréquenter les bancs d’école. Ces femmes ont reçu en héritage un savoir-faire de l’industrie artisanale ancestrale sous plusieurs formes, dans le domaine de la confection manuelle, du tissage traditionnel, de la fabrication d’objets d’utilité domestique avec une touche artistique qui nous vient de temps immémoriaux et qui a été transmise de génération en génération.

Fabriqués avec des matières recyclées, les tapis de Farez Aldjia utilisés dans cette série portent les marques du temps qui les a traversés, mais aussi leur appartenance très forte à cette génération d’artistes plasticiennes sous-représentées dans un langage visuel qui leur est propre.

Madjid Feddal
Berirouche Feddal