Nic Wilson


Biographie

 

Nic Wilson vit et travaille sur les terres du Traité n° 4 à Regina (Canada). L’artiste et écrivain est diplômé d’un MFA de l’Université de Regina, territoire du Traité n° 4, en 2019. Il a exposé son travail au Canada et à l’étranger et a reçu une bourse d’études supérieures du CRSH (Conseil de recherches en sciences humaines) en 2017. Son travail porte souvent sur la façon dont les objets, les mots et les actions peuvent devenir des portails vers différents temps, personnes et lieux. Ces portails sont des ruptures, des fissures et des trous qui peuvent être matériels, allégoriques ou métaphysiques. Ces passages sont souvent infléchis par l’expérience queer, qui conduit à des perceptions alternatives du temps et du langage.

À propos de l'oeuvre

 

L’action principale de la performance He Loves Me, consiste à s’asseoir à une table et à retirer un à un les pétales de chrysanthèmes, de tulipes et de roses pendant cinq heures. Lorsque les spectateurs entrent dans l’espace, l’artiste pause brièvement pour les saluer d’un regard.Inspiré par le jeu de l’enfance « Je t’aime, un peu, à la folie, pas du tout » (une forme de divination pour voir si l’objet de notre affection nous retourne notre intérêt), ce spectacle fait écho aux personnes de la communauté LGBTQ+ et à leurs tentatives de trouver un moyen indirect de vérifier si leur désir est réciproque. En effet, ce comportement est lié à des questions de sécurité, à la peur du rejet ou, pire encore, de la violence ou de l’humiliation. Cette œuvre interroge de fait le temps qui peut être valorisé comme utile ou gaspillé. Dans le contexte hétéronormatif, le temps passé à se languir d’amour est généralement considéré comme gaspillé et enfantin. Cependant, c’est peut-être uniquement ce à quoi les personnes LGBTQ+ ont accès. La durée de ce spectacle est une lettre d’amour à ce temps “gaspillé”.