Hermine Bourgadier

Paris, France

Biographie

Née en 1974, Hermine Bourgadier vit et travaille à Paris. Diplômée en histoire de l’art, ses images s’articulent depuis dix ans autour des communautés de loisirs et questionnent le divertissement, la culture populaire et la violence contenue.

Démarche de l’artiste

Projet artistique : Street Fighters / Les Turfistes 

La série Les Turfistes réalisée en 2003, traite de la question du jeu comme pratique sociale, et plus précisément des jeux d’argent. Les mécanismes sociaux du désir de gagner, la mise en scène de l’animal et la tension représentée à travers le comportement du joueur, sans réel spectacle en vue.

L’hippodrome offre au joueur un prétexte pour s’évader du quotidien et devient, comme le définit Johan Huizinga dans Homo Ludens, « un monde temporaire au coeur du monde habituel« . Des lieux rassurants où l?on connaît les règles : le programme, le pronostic, le pari et enfin la course ou le combat. C’est un espace-temps immuable caractérisé par la répétition inlassable du même rituel.

Le jeu est avant tout un geste libre, un loisir que l’on s’autorise. On accède au pouvoir de perdre ou de gagner. Malgré le fait qu’il profite à un petit nombre de joueurs professionnels, le désir de la « dépense improductive » est la motivation profonde du parieur lambda. On ne parie pas pour gagner mais pour « accéder à la fonction insubordonnée de la dépense libre » comme le souligne Georges Bataille dans La notion de dépense.