Ambroise Tézenas

Vevey, Suisse

Biographie

Né en 1972, il vit et travaille à Paris. Diplômé de l’École d’arts appliqués de Vevey (Suisse) en 1994, il s’installe à Londres puis à Paris où il collabore avec la presse française et internationale. Sa première monographie, « Pékin, théâtre du peuple » (Actes Sud, 2006), remporte la 13e édition du European Publishers Award for Photography (EPAP). Collaborateur régulier depuis 2007 du New York Times Magazine, Ambroise Tézenas est représenté en France par la Galerie Mélanie Rio.

Démarche de l’artiste

Ambroise Tézenas évoque des lieux marqués par la tragédie qui font aujourd’hui l’objet de visites guidées. Le phénomène, connu dans le monde anglo-saxon sous le nom de « dark tourism », s’enracine dans la fascination que provoque chez nous cette capacité qu’ont les êtres humains à faire le mal ainsi que dans notre goût pour la vision des séquelles de l’horreur. Tremblements de terre, tsunamis, catastrophes industrielles, zones sinistrées ou miséreuses constituent autant de « destinations » dont la découverte est à même de combler la curiosité ambiguë d’un nombre croissant d’amateurs. S’interrogeant sur cette réalité nouvelle, Ambroise Tézenas a entrepris un long travail d’enquête sur ce sujet. Du massacre d’Oradour-sur-Glane en 1944 aux ruines qu’a laissées derrière lui le tremblement de terre de la province chinoise du Sichuan en 2008, Ambroise Tézenas traverse le XXe siècle. « Ici, on vient vérifier un cauchemar », résume-t-il laconiquement.